by - juillet 12, 2018


Vive le Foot !


Dans le mot football il y a bien sûr les pieds et le ballon ! mais j’y discerne aussi le mot TOUS – ALL. Eh oui, le foot c’est par excellence le sport de tous, celui d’une équipe, d’un groupe de mousquetaires unis jusqu’à l’ultime décision du coup de sifflet final, celui de la sueur, des crampes et des larmes de joie ou de tristesse.  C’est aussi le sport des supporters, des nations et des peuples en quête de 90 minutes de sensations vraies, car malgré la technologie et quelques habiles chutes dilatoires, ce sont des hommes et des femmes qui jouent avec leurs tripes, leurs cœurs, leur amour du ballon et du maillot.

Un mondial c’est toujours une parenthèse, tous les 4 ans nous sommes réunis derrière nos Bleus, nos Blancs ou nos Rouges, nous vibrons à chaque minute et la magie opère : le foot créé du lien social, loin de l’image négative trop souvent véhiculée par les ultras, le foot devient l’occasion de se rencontrer, de prendre le temps, un temps rare celui du partage.

Dimanche, ce sont deux équipes Bleu, Blanc, Rouge qui vont se livrer à nos écrans plats pour notre plus grande joie, La Croatie petit Etat est une nation qui a vu naître de grands champions de foot mais pas seulement, et la France est pour la troisième fois de son histoire finaliste de coupe du monde, le choc des titans est assuré pour notre plus grand bonheur. On attend du jogo bonito, du fair play, un match pour l’histoire, la Grande et la petite celle qui nous transporte et qui montre ö combien nous aimons notre Belle France n’en déplaise à ceux et celles qui voudraient nous faire croire le contraire … Lorsque la France est généreuse alors ce sont des millions d’hommes et de femmes aux destins mêlés dont les cœurs battent à l’unisson. C’est aussi pour cela que j’aime le foot, que ce soit en Poussins ou au sommet de la gloire, c’est la force qui nous unit bien plus qu’elle nous divise, c’est aussi le sens de l’effort et du collectif, car si tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ….

Nous arrivons à la fin d’un périple d’un mois, nous avons vibré avec la Russie, admiré la fougue du Mexique, nous avons partagé la tristesse de l’Allemagne et l’Espagne, nous avons craint le talent de la Belgique, perso je reste encore admirative de Coutinho et Pavard, et que dire de la détermination du Japon et de la Suède. Ce mondial a une touche différente, c’est peut être celui de la naissance d’un football différent, où le collectif l’emporte sur l’individu, un message fort pour construire un monde nouveau ?

Karine CHEVET

You May Also Like

0 commentaires

Jeanne Josserand ©
Tous droits réservés.