Et si on pensait un peu à Soi ?

by - juin 25, 2018


Les routes du Soi 

Il n’y a pas une journée sans que l’on entende spécialistes ou néophytes parler de l’estime de soi. Effet de mode ou véritable tendance toujours est-il que l’on ne peut évoquer cette variable sans comprendre ce qu’est le SOI. En effet, pas d’estime de Soi si l’on ne peut mettre une image sur ce SOI, qui participe au rayonnement de ce que nous sommes et qui nous pousse à être ce que nous fantasmons. Le SOI n’est pas une nouveauté, et dès l’Antiquité des têtes pensantes comme Platon dans le Premier Alicibiade s’interrogent sur le sens de Connais-toi toi-même, si cher à Socrate.
Si la psychanalyse freudienne a encouragé la compréhension du Soi qui n’est pas le Moi ( !) c’est à la psychologie sociale que l’on doit d’avoir dessiné les contours du Soi, et son acception contemporaine qui décline une approche plurielle, ce qui la rend complexe. Cette diversité, si enrichissante, rend impossible toute définition stricte du concept de Soi qui toutefois met en évidence notre besoin d’unicité mais aussi de similarité.[i] C’est dans les années 90 que ces deux composantes ont été mises en évidence par la psychologie sociale l’une étant  comprise comme le SOI personnel et l’autre comme le SOI social.
Cette tentative de définition du Soi, aussi synthétique soit-elle, nous conduit tout naturellement à nous interroger sur ce qu’est l’estime de soi et son importance dans notre rapport à nous-même mais aussi à autrui.


L’estime de soi, kesako ?

Je suis tentée de vous dire ce qu’elle n’est pas pour mieux la cerner, mais aussi pour éviter des amalgames qui sont bien trop fréquents, et qui induisent en erreur nombre d’entre nous. Tout d’abord l’Estime de Soi ce n’est pas la Confiance en soi. Bien qu’intimement liées par les liens du Soi elles ne sauraient se confondre : l’une s’inscrit dans la sphère du ressenti en regard de notre soi idéal et de notre soi auto-perçu – cette comparaison pourra être convergente ou bien dissonante et auquel cas l’image de soi sera empreinte de négativité  - il faut ici remarquer l’importance de la contextualisation qui impacte nécessairement l’image que nous avons de nous-même. Cette image de soi nous la construisons tout au long de notre vie, et de nos expériences sociales grâce à des schémas de soi qui coexistent et qui se caractérisent par leur malléabilité, contrairement au soi qui lui est marqué du sceau de la stabilité.  L’autre, la confiance en soi, suppose une bonne de connaissance de soi-même mais surtout de nos capacités et ressources, de notre aptitude à les mobiliser pour atteindre une finalité. En somme l’estime de soi nous renvoie à ce que nous valons, alors que la confiance en soi est une petite voix qui nous demande si nous sommes capables d’agir.

Et les fringues dans tout ça ?

L’habit ne fait pas le moine, mais c’est un marqueur identitaire ! Il est aujourd’hui difficile d’échapper à la normalisation de l’offre vestimentaire, tout comme au diktat des marques. Dans ces conditions comment se différencier (souvenez-vous de ce besoin d’unicité qu’implique le Soi) sans pour autant se marginaliser (et là encore c’est le soi et sa facette besoin de similarité !) ? La réponse est simple : il faut cultiver son style (son jardin aussi cela est même recommandé !). Le style est indissociable d’une bonne dose de confiance en soi (cap ou pas cap ?) pour affirmer sa singularité, sa marque personnelle, car nos choix vestimentaires sont des médiateurs entre notre soi et le monde qui nous entoure.

Et si vous osiez ?


Chez les Potins de Jeanne, vous pouvez laisser libre cours à vos envies, essayez ce que vous n’auriez jamais osé porter pour un repas de famille ou un rendez-vous professionnel, juste pour être en phase avec ce que vous êtes vraiment, pour ne pas subir mais laisser libre cours à votre créativité, pour dire qui vous êtes sans se prendre la tête et vous sentir bien dans vos baskets !


"La mode se démode, le style jamais"   Gabrièle CHANEL































You May Also Like

0 commentaires

Jeanne Josserand ©
Tous droits réservés.